Association
pour la Défense de l'Environnement
et la Maîtrise de l'Urbanisation
à Brétigny-sur-Orge
L'ADEMUB est membre de France Nature Environnement
Accueil du siteUrbanismeFermeture de la Base aérienne (ex-CEV)

Manifeste associatif pour la préservation du site (750 ha)

Imprimer et signer le manifeste (fichier pdf - 64 Ko)

Front associatif - Base aérienne de Brétigny

 

ADCAH Saint-Maurice-Montcouronne Forum Contre les Nuisances Aériennes Avrainville
ADEMUB Brétigny-sur-Orge La Norville Environnement La Norville
AHNEL Leuville-sur-Orge Marolles mon village Marolles- en- Hurepoix
AHVJ Janville-sur-Juine Saint-Germain Environnement Saint-Germain-lès-Arpajon
Breuillet Nature Breuillet Saint-Vrain Environnement Saint-Vrain
C4A Saintry-sur-Seine SOS Bruit Saint-Germain-lès-Corbeil
CDSP C6 Villiers-sur-Orge SP Baignard Leudeville
Coopération avec la Nature Plessis-Pâté UASF Etiolles
Essonne Nature Environnement Essonne Vert-le-Grand Nature Environnement Vert-le-Grand
Evry Environnement Evry

Manifeste

La fin des activités militaires de la Base Aérienne 217 et la « libération » de quelque 750 ha font sauter un verrou protégeant une vaste zone à vocation agricole, ouvrant un risque d’étalement urbain au détriment des zones vertes, en contradiction avec l’esprit du Grenelle de l’environnement.

Nous demandons :

  • Préalablement à tout aménagement, la mise en place immédiate d’une concertation* avec les associations et les riverains
  • La préservation d’une vaste zone verte d’équilibre et le maintien des terres agricoles telles que consignées dans le schéma directeur régional en vigueur, voire une augmentation de la surface agricole dans le secteur.

Nous refusons :

  • Tout projet de création d’un site aéroportuaire qu’il soit dédié au fret ou aux transports de personnes
  • L’installation ou l’agrandissement sur les terrains « libérés  » de zones commerciales ou logistiques, déjà trop nombreuses dans le secteur
  • Tout aménagement urbain dense sur l’ensemble des terrains militaires
  • Toute officialisation de la fermeture de la Base Aérienne avant que la concertation n’ait abouti.

Les associations signataires demandent à tous et notamment aux représentants des collectivités territoriales et aux parlementaires de soutenir cette action en signant le manifeste et en intervenant auprès des pouvoirs publics.

 

*En application de la Charte de la Concertation du Ministère de l’Environnement