Association
pour la Défense de l'Environnement
et la Maîtrise de l'Urbanisation
à Brétigny-sur-Orge
L'ADEMUB est membre de France Nature Environnement
Accueil du siteAntennes relais et champs électromagnétiques

Antenne relais sur les Cendrennes

Télécharger la pétition (fichier pdf - 70 Ko)

Pétition adressée à Monsieur le maire de Brétigny pour demander l’annulation de l’autorisation d’installer une antenne relais sur les Cendrennes

Monsieur le Maire,

Les habitants des Cendrennes, du Dessus des Cendrennes et des Joncs Marins

Vous demandent d’annuler l’autorisation accordée, le 22 octobre dernier, par arrêté municipal, à la société SFR pour l’installation d’une antenne relais de 25m de hauteur (27m avec le paratonnerre) sur le terrain cadastré C 2890 et sis au n° 20 du chemin des Cendrennes.

Ce terrain, se trouvant en zone Na dans le PLU de Brétigny-sur-Orge, ne peut recevoir ni construction ni installation nouvelle, comme le précise l’article N1-2 du règlement du PLU modifié à la demande de l’Etat par le Conseil municipal en sa séance du 29 novembre 2007.

En outre, nous avons constaté, dans ce dossier, plusieurs anomalies qui entraînent l’annulation de l’autorisation donnée par vos services :

  • L’implantation de l’antenne ne respecte pas les distances légales de sécurité fixées par la loi de 2002 (100m) en raison de la proximité d’une installation jugée sensible, à savoir la future école projetée en cet endroit dans le cadre de la ZAC des Cendrennes.
  • Le chemin d’accès à l’antenne, tel que dessiné sur le plan de masse projeté joint au dossier de demande, passerait sur l’emplacement de l’école, ce qui paraît totalement inacceptable.
  • La présence de plusieurs maisons d’habitation à une distance inférieure à 40m représenterait un danger pour les habitants, avec les risques que font courir les émissions d’ondes électromagnétiques pour leur santé.
  • L’antenne serait installée à proximité de l’espace naturel sensible des Joncs Marins, ce qui nuirait à l’aspect paysager du lieu.
  • Les plans de masse proposés font référence à une installation sise sur la commune de Saint-Germain-lès-Arpajon, alors que la demande d’autorisation porte sur une implantation prévue sur la commune de Brétigny-sur-Orge.
  • A notre connaissance, hormis l’affichage récent, présent sur la porte d’entrée de la propriété concernée, aucune information n’a été donnée aux riverains ainsi qu’aux habitants de Brétigny sur l’implantation future de cette antenne.
  • Le panneau d’affichage apposé à l’entrée de la parcelle d’implantation est occulté en permanence par des encombrants, ce qui n’en facilite ni la découverte ni la lecture.
En application du principe de précaution, inscrit dans la Constitution française, nous vous demandons de procéder à l’annulation de l’arrêté municipal du 22 octobre 2007.