Association
pour la Défense de l'Environnement
et la Maîtrise de l'Urbanisation
à Brétigny-sur-Orge
L'ADEMUB est membre de France Nature Environnement
Accueil du siteUrbanismePLU et SCOT

Le PLU adopté, restent les incertitudes

Le 17 décembre 2013, le Conseil municipal a adopté le PLU révisé (Plan Local d’Urbanisme). Celui-ci suscite parmi nous bien des inquiétudes. Certes, après le laxisme du PLU de 2007, on peut constater des progrès dans la lutte contre l’urbanisation folle des dernières années. On peut dire aussi que l’essentiel des espaces disponibles (Bois Badeau, Maison Neuve, ex-Base aérienne) a été ou va être construit. Encore ne sait-on pas grand chose pour la base aérienne. Mais, justement, pour éviter toute pression foncière nouvelle, insuffisantes sont les mesures prévues pour protéger nos espaces naturels, notamment nos espaces humides, et nos espaces agricoles, très menacés. Pratiquement toutes nos propositions à ce sujet ont été rejetées. C’est bien pourquoi nous avons donné un avis défavorable. A signaler : l’avis défavorable donné également par la Chambre interdépartementale d’agriculture.

Et une grande incertitude demeure sur le sort qui sera réservé au centre-ville, principalement à toute la zone qui entoure la place du 11 novembre et l’école Jean Jaurès. Il a été demandé à l’école d’architecture de Marne-la-Vallée de plancher sur l’aménagement futur de cette zone, mais nous ignorons avec quel cahier des charges. Précisons à ce sujet que la mairie avait sollicité, il y a quelques mois déjà, l’avis de l’ADEMUB sur le réaménagement de la place du 11 novembre, notamment en ce qui concerne les déplacements.

Pour les Joncs marins, on attend que l’Agence régionale des Espaces verts, organe de la Région, prenne enfin les initiatives nécessaires au déblocage de ce dossier. Un dossier difficile, puisqu’il s’agit de régler enfin le problème de l’habitat des "gens du voyage" sédentarisés, qui occupent une partie de ce secteur boisé où ils ont construit des habitations illégales. Ils ont d’ailleurs exprimé une forte demande à ce sujet au cours de l’enquête publique.

Il faut savoir également que ce PLU sera le dernier. Dans le train des dispositions qui seront prises lors de la phase III de la décentralisation, la compétence des PLU passera aux intercommunalités ; on parlera alors de PLUI pour "plan local d’urbanisation intercommunale".

(Bulletin Ademub infos n° 50 janvier 2014)